Il était un petit homme…

(It's a beautiful world.)

Archives de Catégorie: Ras le bol !

Que nos élus se tranquilisent, leurs salaires et leurs primes sont garantis pour un bon moment encore.

Mes chers élus, fonctionnaires passionnés, arrivistes distingués, carriéristes enthousiastes et ploucs élus par des moutons ; autres collègues,

J’ai reçu cette idée dans ma boite mail. Une bien belle illusion… Qui nous a bien fait rire tous les deux. (Chouchou et moi !)

« Nos dirigeants font de l’amnésie dès que l’on parle de raboter leur salaire l’un d’entre eux à la radio a dit: « la démocratie a un prix ».

Alors, voici une idée :

577 députes, 343 sénateurs, 30 ministres et secrétaires d’état , si on leur baissait leur salaire de 1 000 € , (et ils auraient encore de quoi bien vivre) on ferait 950 000 d’économie chaque mois. »

950 000 X 12 = 11 400 000 € en un an !!!

M’oui, bonne parole. Ah, ah, ah, ah… Une bien belle idée. Et puis tellement simple à mettre en place…

Mais bon, assez rit, c’est une blague, on en est pas là. Que mes députés se tranquillisent, ça n’est pas pour demain.
Petit rappel pioché aux hasard : « Les députés européens de la commission Budgets ont voté, jeudi 3 mars, en faveur d’une augmentation de 1500 euros de l’enveloppe destinée à rémunérer leurs assistants et secrétaires. Une première tranche de financement supplémentaire de 1500 euros avait déjà été approuvée début 2010. En tout, les députés bénéficieront donc de 3000 euros de plus pour leurs collaborateurs en 2011. L’argent supplémentaire porte à 21 259 euros cette allocation mensuelle. Au total, ce budget représente une somme de 13,5 millions d’euros pour le Parlement. » (Source : http://tinyurl.com/6dbfyxd)

Et puis voilà un autre rappel. Que gagne un sénateur ? (par exemple)

Un sénateur touche une indemnité de base mensuelle de 5 514,68 euros bruts, à laquelle s’ajoute une indemnité de résidence de 165,44 euros et une indemnité de fonction de 1 420,03 euros, soit 7 100 euros brut au total. A cette somme s’ajoute l’IRFM (indemnité représentative de frais de mandat) d’un montant de 6 240,18 euros par mois au 1er mai 2011, destinée à «faire face aux diverses dépenses liées à l’exercice du mandat». (Source http://www.leparisien.fr)

Alors rassurons nous, rassurez vous, rassurez vos épouses, maitresses, enfants, banquiers, voyagistes….Y z’ont encore pas mal de boulot tous ces pov’cons qui osent encore croire en un possible changement.

😀

Et puis même si nous devions gagner ma défaite aux prochaines présidentielles (paske même si je perd -impossible- ce sera une victoire pour notre camp) , j’ai entièrement confiance en nos concurrents déontologiques représentés par des partis soit disant d’opposition. On se sert les coudes, ça ne date pas d’aujourd’hui et je ne vais rien changer… et je ne vais certainement pas remettre en cause des privilèges sociaux acquis de haute lutte par nos glorieux prédécesseurs.

Chers amis, vive la France ! (applaudissements svp)

La nouvelle carte d’identité électronique : un fichier de 45 millions de gens honnêtes

« C’est comment qu’on freine ? J’voudrais descendre de là…. »

Mes chers compatriotes,

Nous sommes tous au courant. Mais là aussi il faut résister.

Les bases de données liberticides, anti-démocratiques, anticonstitutionnelles récoltées dorénavant pour l’établissement d’une nouvelle carte d’identité ; ne se contentent pas d’être plus que nauséabondes, elles sont également le témoin de la nullité des connards qui nous gouvernent : « Il est important que le peuple aie confiance dans la façon qu’a l’État de détenir et d’utiliser des données à caractère personnel, et il est important que le gouvernement fasse confiance au bon sens et au sens des responsabilités du peuple. » (ministre de l’immigration britannique)

Encore une fois il s’agit aussi  d’une histoire de gros sous. De GROS sous. Les boites leaders mondiales de ce marché mondial sont françaises… Dont Morpho, ex-Sagem, filiale du groupe Safran, dirigée par un empaffé de légion-d’honneur-isé, JeanPaul Herteman.

C’est honteux, grave, dangereux, digne de nos plus beaux cauchemars, ça aurait donné un film d’anticipation dans les années 80, un film qui aurait indigné les bien-pensants et qui maintenant que la technologie le permet, ne soulève plus grand-chose en France en terme d’indignation.

« le Conseil d’État, la CNIL et la Cour européenne des droits de l’homme se sont d’ores et déjà prononcés contre ce type de fichage biométrique généralisé de personnes innocentes de tout crime ou délit, pour la simple et bonne raison qu’il s’agit là d’une violation manifeste de la convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales, de la convention sur la protection des données du Conseil de l’Europe, et de la loi informatique et libertés. »

Et malgré tout l’assemblée nationale adopte, en première lecture, la proposition de loi sur la « protection de l’identité » (sic !!!!!) Une proposition de loi adoptée sans même la rédaction d’un projet de loi. Pour ne pas avoir à saisir ni le conseil d’état, ni la CNIL. Aberrant ! L’enculé qui a pondu cette proposition de loi, Jean-René Lecerf, est aussi connu pour être à l’origine de l’introduction des jurys populaires au sein des tribunaux correctionnels.

Il faut savoir aussi que les techniques biométriques de reconnaissance d’empreintes digitales sont aussi nulles et prometteuses d’erreurs judiciaires qu’elles sont redoutablement efficaces en ce qui concerne la reconnaissance faciale et la reconnaissance des iris.
Les fichiers sont destinés a prendre une place prépondérante chez tous les citoyens et ce dés le plus jeune âge. Exemple : les données d’empreintes digitales centralisées serviront à l’école, dés le primaire, “comme moyen de contrôle de l’identité des élèves afin de leur permettre d’accéder à la bibliothèque ou à la cantine“. !!!!

A gerber.

Je crois qu’on doit lutter et résister. Non seulement on peut mais on doit résister.

Il y a des causes perdues qui me semblent nécessaires à combattre évidement, ne serait-ce qu’éthiquement, mais celle là me semble très urgente et encore réversible. Cf ce qui s’est passé en Angleterre et aux Pays-Bas, entre autre. (destruction par le gouvernement Britannique des fichiers d’ores et déjà collectés. Effacement des données biométriques aux Pays-Bas.)

Faut comparer ce qui est comparable, j’en conviens ; mais moi j’ai refusé par tous les moyens de faire mon service militaire et je refuserais par tous les moyens possible de me soumettre à cette nouvelle merde. Quitte à devenir clandestin… En me collant des lentilles de contact, en m’effaçant les empreintes digitales, en me faisant refaire la gueule ??? je ne sais pas encore. Mais vaut mieux essayer d’enrayer la machine tant qu’il est temps. Euh…. avant qu’il ne soit vraiment trop tard.

Faites tourner si vous avez envie. Il faut encore une fois essayer d’arriver à se faire entendre.

Salut et fraternité citoyens,

SARKOPHAGE

Merci  @  Jean Marc Manach et ses articles.